nouvelles centralités tiers-lieux

De nouvelles centralités sont en train d’émerger dans les territoires du Grand Paris. Elles pré-existent aux projets structurants du Grand Paris.

Ces nouvelles centralités comptent de nombreux tiers-lieux, makers spaces, incubateurs alternatifs, associations…qui interrogent notre rapport au travail, au logement, à la production, à la consommation, aux nouvelles formes publiques-privées de l’intérêt général. On les trouve plus généralement au sein de l’Arc de l’innovation (lancé fin 2015 par la Ville de Paris, Plaine Commune, Est Ensemble, Grand Orly-Seine-Bièvre).

Ces nouvelles centralités et tiers-lieux sont le cœur des futures places du Grand Paris dont le développement urbain et économique tâtonne encore.

Le Club Ville hybride-Grand Paris s’est fondé en 2010 sur l’identification de ces tiers-lieux pour incarner leurs façons innovantes de penser les projets. La première édition du Club Ville hybride-Grand Paris s’est ainsi tenue dans l’un d’entre eux : le moulin Fayvon de Monte Laster à La Courneuve. La plupart de ces centralités, aussi nommés périmètres de projets, font partie de l’appel à projets Inventons la Métropole (lancé en 2016).

Ces tiers-lieux constituent des acteurs incontournables en phase de programmation des projets et d’appropriation de ceux-ci par les habitants et les utilisateurs. Plus ils contribuent à la revitalisation de leur territoire plus ils sont sollicités pour participer aux appels à projets. D’ici peu ils y répondront surement seuls (avec leur écosystème respectif).

Le fondateur du Club Ville hybride – Grand Paris les a regroupé au sein d’un réseau intitulé Nomad’s land. Ensemble ils créent des projets, établissent des passerelles avec les acteurs publics et privés pour leur concrétisation.

Photos protégées par © Ville hybride

Photos protégées par © Ville hybride