• IMG_7680
  • IMG_7725
  • IMG_7729
  • IMG_7750
  • IMG_7460
  • IMG_7443
  • IMG_7707
  • IMG_7740
  • IMG_7833
  • IMG_7467

Urbanisme transitoire (Arnaud Péricard, Marianne Auffret, Antoine Valbon, Damaly Chum, Catherine Léger, Géraldine Ajax, Pablo Georgieff, Antoine Aubinais, Yoann Till-Dimet, Aurore Rapin…) – 3 mai 2018

Michaël Silly, Fondateur du Club Ville hybride – Grand Paris

« Pourquoi avoir choisi de traiter aujourd’hui le thème de l’urbanisme transitoire ?

Un parce que c’est un thème qui m’est cher car il a en été en partie la raison d’être de la création de Ville hybride en 2010.

Deux parce que j’ai assisté aux évolutions de l’urbanisme transitoire tout au long de ces années et que je porte sur cette période à la fois un regard mélancolique et un regard stimulant lié à l’émergence d’un foisonnement d’innovations de tout ordre.

Trois parce qu’il m’a semblé important de faire le point sur ce que je considère être un moment charnière de l’urbanisme transitoire et plus largement des nouvelles façons de faire la ville.

Nous allons d’abord au cours d’une première table ronde mettre en perspective la notion d’urbanisme transitoire, cerner les composantes qui le définissent actuellement.

Lors de la seconde table ronde nous verrons les objectifs recherchés par les opérateurs publics et les collectifs, ainsi que leur mode opératoire et les questions que cela soulève.

Et enfin lors de la dernière table ronde nous explorerons toutes les pistes d’innovation qui permettent aux opérateurs urbains, tant publics, que privés et associatifs, d’atteindre les ambitions de l’urbanisme transitoire et donc en creux des projets urbains. »

Droit de reproduction des photos, mentionner © Ville hybride

Categories:

tendances et acteurs du soft power

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *