• SOYV4845
  • sonia samadi QTSD2458
  • guillaumedelbar
  • THQH7803
  • CLUB VILLE HYBRIDE GD PARIS_CAISSE DEPOTS_10 OCT 2017_IMG_2042
  • christine leconte PJPM8986
  • IMG_7449
  • desiree bernhardt EKNR4183
  • CLUB VILLE HYBRIDE GD PARIS 7 MARS 2018IMG_6381
  • julie baron IZCU4711
  • CHGT5943

Le territoire ressources : une réponse face aux crises ? Nicolas Bard, Desirée Bernhardt, Hélène Chartier, Pascale Dalix, Pierre Darmet, Guillaume Delbar, Pablo Georgieff, Céline Laurens, Daniela Poli, Raphaël Ménard, Jean-Baptiste Rey, Sonia Samadi – 4 juin 2020

Tribune de Sophie Rosso et Michael Silly du 12 mars 2020

Le do-tank villes post crises est une initiative conjointe de Ville hybride et Sophie Rosso. Passée la sidération liée au confinement, nous avons décidé d’associer toutes les bonnes volontés pour penser le monde d’après. Experts, professionnels, habitants, nous savons depuis longtemps que les épisodes de crise sont appelés à se répéter, mais avec le covid-19 nous sommes totalement pris au dépourvu tant sa manifestation jaillit de manière brutale et soudaine dans notre quotidien. En un an, nous avons connu quatre crises majeures : les gilets jaunes, la canicule en juillet dernier, les mouvement sociaux cet hiver et depuis quelques semaines une pandémie. Ces quatre crises mettent en exergue toutes les fragilités de nos systèmes urbains denses. Certains seront sans doute dans le déni, mais la peur et la négation n’ont jamais été le fil conducteur de l’action.

Nous en appelons ici à tous ceux qui acceptent de regarder la vérité en face, qui savent que les situations de crise deviendront la norme des prochaines années, décennies. De nombreuses autres crises de natures très diverses – climatique, politique, sanitaire, social, technologique – peuvent provoquer des ruptures aussi graves que celle que nous vivons aujourd’hui. Il faut en tirer toutes les leçons pour mieux penser les villes et les territoires, éviter de déséquilibrer la biosphère, devenir plus frugaux dans nos manières de construire et de consommer, de repenser le digital comme vecteur de lien et non de tension.

Pour cela, il faut inventer des modes de coopération gagnant-gagnant, décloisonner les disciplines, hybrider les savoirs des experts des différentes strates urbaines, de la construction, des réseaux, du digital mais aussi faire appel aux anthropologues, sociologues, philosophes, économistes urbains, aux experts en neuro-sciences, aux praticiens du design, aux  comportementalistes. Il est aussi nécessaire de réinventer les garde-fous démocratiques et éthiques pour ne pas céder aux sirènes de ceux qui prônent l’édification de villes-bunkers. Les retours d’expérience des villes du sud-est asiatiques, déjà confrontées à plusieurs crises de cet ordre sont précieux, mais il convient surtout d’inventer des modèles qui soient en résonnance avec notre pensée humaniste européenne multi séculaire.

Organisons-nous dans les prochaines semaines pour réfléchir à ces thématiques, en tirer les conséquences pour nos métiers et faire progresser nos échanges de bonne pratique, notre niveau de préparation.

Nous serons au rendez-vous pour alimenter ces réflexions et y participer pleinement.

Categories:

Do-Tank villes post crises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *